histoire de la Cie

 

La compagnie Auriculaire est une équipe qui rassemble auteurs, scénographes, compositeurs, metteurs en scène, comédiens et musiciens autour de l'envie de fabriquer des spectacles pour le jeune public​.

Des spectacles qui voyagent entre le conte et le théâtre, pour enlever le quatrième mur, pour embarquer le public avec nous quand nous ‘jouons’, quand nous racontons des histoires, quand nous manipulons des objets en s'imaginant d’un commun accord que ces objets deviennent des personnages.

De la scénographie à la musique, les spectacles sont toujours conçus pour que tout se replie dans deux (grosses) valises. Ce n’est pas qu’un détail. Cela permet de faire tomber certaines barrières, d’ouvrir des possibilités particulières en termes de rencontres, et nous jouons dans des petits lieux non équipés, comme dans des plus grandes salles ou dans des festivals. Avec chaque création, nous souhaitons tricoter une rencontre avec le public. Comme en Russie (tournée organisée par l’Alliance Française) où nous avons voyagé en transsibérien jusqu’à Vladivostok et fait dix étapes pour jouer devant des enfants russes apprenant le français. Comme en Guadeloupe, où, pour rencontrer des enfants qui ont peu la possibilité de voir des spectacles, nous prenons bateaux et petits avions pour rejoindre des petites îles moins fréquentées. 

 

En 2005, création de la compagnie pour “Les Malices du Bonhomme de Pain d’Épice” écrit par Isabelle Hazaël et Karine Lazard. Mélanie Vaugeois les rejoint et apporte sa collaboration artistique. Nadine Allibert signe la scénographie. Csaba Palotaï compose les musiques. Au départ de l’aventure,“Les Malices du Bonhomme de Pain d’Épice” a été conçu dans la scénographie, la mise en scène et l’exploitation de la musique pour être joué dans de petits espaces tels que les écoles maternelles ou les bibliothèques. Dans les faits, ce spectacle a été aussi beaucoup joué dans les théâtres et il a participé à trois tournées en Guadeloupe. En mars 2008, il a voyagé à travers la Russie lors d’une tournée “extraordinaire”, où le spectacle a été joué devant des enfants russes apprenant le Français. 

En 2006, Laurent Madiot a écrit “Le Chevalier Miroir et La Princesse Microbe” que Zsuzsa Fejér met en scène. Le travail de répétition s’est effectué au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis. Ce spectacle est présenté dans les théâtres aussi bien que dans les écoles et les bibliothèques et il a aussi tourné en Guadeloupe.

En 2009, la compagnie Auriculaire s’associe avec La Perruque-Coopérative pour coproduire “La Fête des Hommes et des Animaux”, une légende Inuit adaptée pour objets et marionnettes par Nadine Allibert avec la collaboration de Séline Gülgönen. Ce spectacle, qui n’est plus exploité, a été créé puis joué à l’Atelier de la Bonne Graine, puis en tournée en Guadeloupe, et enfin à Rennes au Festival des Coquecigrues. En 2010, la compagnie choisit de présenter une nouvelle version du “Chevalier Miroir et La Princesse Microbe” à l’Essaïon Théâtre. 

En 2012, "Boucle d'or, une étrange affaire", création dans le Pas-de-Calais, dans le cadre du Festimômes à Hardelot, sous un Magic Mirror. Puis : festival des Coquecigrues à Rennes et à Vannes, tournée dans des écoles et médiathèque des Caraïbes (Saint-Barth, Saint-Martin et Guadeloupe), festival des Francos (La Nacelle, Aubergenville) dans les Yvelines. Et, à venir, le festival des Tout Petits au Touquet-Paris-Plage en août 2013 et, à partir de spetembre 2013, le Théâtre du Lucernaire (Paris 6ème) de septembre 2013 à avril 2014.

Depuis 2014 la diffusion de "La Naissance du Carnaval", écrit et mis en scène par Nicolas Ducron - création de la compagnie H3P (Hyperbole à Trois Poils) - se poursuit avec la compagnie Auriculaire.

En 2016, "Dom do dom !", création au Centre Culturel Robert Loyson, au Moule, en Guadeloupe. Conte moderne d'Europe de l'Est. Scénographie de Karine Lémery. Musique de Csaba Palotaï. À partir de livre de Érvin Lázár et d'après la traduction de Joëlle Dufeuilly.